Femmes SDF, femmes à la rue, femmes en errance

« Alors qu’est-ce que l’errance ?

Et peut-on sans abus parler d’une errance féminine ?

L’errance semble être un parcours solitaire,

un parcours de solitude.

L’errance est un parcours, le mouvement,

la fuite en avant qui permet de tenir,

de continuer, de survivre.

L’errance ressemble à une quête,

une quête répétée qui passe parfois

par des situations d’urgence.

L’errance est une conduite

qui paraît répétitive

et désespérée,

elle donne l’impression d’être

sans but et de n’avoir

pas d’autre finalité

qu’elle-même.

Ce n’est qu’une apparence.

L’errance est immobile. »

Femmes

Association

Nos Actions